Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Les sorciers, mangeurs d'âme
par Akourani Mer 11 Fév 2015 - 9:03

» Qui êtes-vous ?
par Akourani Mer 11 Fév 2015 - 5:50

» La priere au quotidien
par Lawe Mer 2 Avr 2014 - 0:22

» QUE PENSEZ VOUS DE LA CONSTRUCTION DE TEMPLES EN OCCIDENT ?
par Lawe Ven 14 Mar 2014 - 10:08

» Relations amoureuses
par Lawe Lun 13 Jan 2014 - 0:28

» Rôles de l'homme et de la femme dans la société africaine
par Lawe Lun 13 Jan 2014 - 0:22


La traitre négrière par les arabo-musulmans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La traitre négrière par les arabo-musulmans

Message  Yèrèwolo le Mar 5 Oct 2010 - 4:49

Ce sujet a pour but de rassembler différents types d'informations (livres publiés, vidéos, dessins, etc.) sur l'esclavage par les arabo-musulmans en Afrique ainsi que vos opinions, synthèses, etc, sur le sujet. N'hésitez pas à venir régulièrement ajouter des données complémentaires ou participer aux débats.


Dernière édition par AfroKpata le Mar 5 Oct 2010 - 6:09, édité 4 fois

_________________
"Dén kadi wadi di" : L'enfant est mieux que l'argent

"Dans l’union, l’homme ensemence. Il est comme un génie de l’eau qui fait pleuvoir l’eau fécondante sur la terre et la femme, sur les graines des semailles. Ainsi se trouvent liés l’acte agricole et l’acte conjugal." Ogotemmêli

avatar
Yèrèwolo
Admin

Messages : 297
Date d'inscription : 08/04/2010
Age : 31
Localisation : Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traitre négrière par les arabo-musulmans

Message  Yèrèwolo le Mar 5 Oct 2010 - 4:56

Alors je commence avec le film Ceddo d'Ousmane Sembène
Le film est disponible sur Youtube à cette adresse :

http://www.youtube.com/watch?v=YmZolWdLMWQ

Voici un extrait du résumé que j'en avais fait sur mon blog :
" On a ici un aperçu de la société africaine avant que ses us et coutumes soient totalement décimés par les religions dites « révélées » et « universelles ». En effet, le long métrage relate la révolte des Ceddos (peuples Wolofs fiers aux croyances traditionnelles), à la fin du 17ème siècle, qui refusent de se convertir à ces religions qui menacent alors de détruire le matriarcat propre à l’Afrique noire depuis l’Égypte Antique. La critique des invasions conjointes de l’Islam et du Christianisme, et de la complicité d’une partie de l’aristocratie locale piétineuse de l’héritage des ancêtres, est violente et sans merci."

_________________
"Dén kadi wadi di" : L'enfant est mieux que l'argent

"Dans l’union, l’homme ensemence. Il est comme un génie de l’eau qui fait pleuvoir l’eau fécondante sur la terre et la femme, sur les graines des semailles. Ainsi se trouvent liés l’acte agricole et l’acte conjugal." Ogotemmêli

avatar
Yèrèwolo
Admin

Messages : 297
Date d'inscription : 08/04/2010
Age : 31
Localisation : Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traitre négrière par les arabo-musulmans

Message  Yèrèwolo le Mar 5 Oct 2010 - 5:02

Documentaires sur la traite nègrière arabo-musulmane
http://www.youtube.com/watch?v=_69SYY8O9cY
http://www.youtube.com/watch?v=vfP-s36Ol-M

_________________
"Dén kadi wadi di" : L'enfant est mieux que l'argent

"Dans l’union, l’homme ensemence. Il est comme un génie de l’eau qui fait pleuvoir l’eau fécondante sur la terre et la femme, sur les graines des semailles. Ainsi se trouvent liés l’acte agricole et l’acte conjugal." Ogotemmêli

avatar
Yèrèwolo
Admin

Messages : 297
Date d'inscription : 08/04/2010
Age : 31
Localisation : Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traitre négrière par les arabo-musulmans

Message  Yèrèwolo le Mar 5 Oct 2010 - 5:14

Tidiane N'Diaye : la traite orientale
envoyé par prince_de_conde. - L'actualité du moment en vidéo.

B.World Connection - Bassidiki Coulibaly (à partir de la 11ème minute et 40 secondes, le début n’est pas très intéressant selon moi)
envoyé par 2fresh. - L'actualité du moment en vidéo.

_________________
"Dén kadi wadi di" : L'enfant est mieux que l'argent

"Dans l’union, l’homme ensemence. Il est comme un génie de l’eau qui fait pleuvoir l’eau fécondante sur la terre et la femme, sur les graines des semailles. Ainsi se trouvent liés l’acte agricole et l’acte conjugal." Ogotemmêli

avatar
Yèrèwolo
Admin

Messages : 297
Date d'inscription : 08/04/2010
Age : 31
Localisation : Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traitre négrière par les arabo-musulmans

Message  Yèrèwolo le Mar 5 Oct 2010 - 5:18

Livres :

Tidiane N’diaye (historien sénégalais) : Le génocide voilé
http://www.amazon.fr/génocide-voilé-Enquête-historique/dp/2070119580/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1286295391&sr=8-1


Djibril Tamsir Niane (historien guinéen) : Histoire des Mandingues de l'Ouest: le royaume du Gabou (histoire d'un grand royaume mandingue à la religion ancestrale en Gambie/Guinée Bissau qui fut conquis par les peuls musulmans)
http://www.amazon.fr/Histoire-Mandingues-lOuest-Royaume-Gabou/dp/2865372367/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1286295484&sr=1-1

_________________
"Dén kadi wadi di" : L'enfant est mieux que l'argent

"Dans l’union, l’homme ensemence. Il est comme un génie de l’eau qui fait pleuvoir l’eau fécondante sur la terre et la femme, sur les graines des semailles. Ainsi se trouvent liés l’acte agricole et l’acte conjugal." Ogotemmêli

avatar
Yèrèwolo
Admin

Messages : 297
Date d'inscription : 08/04/2010
Age : 31
Localisation : Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traitre négrière par les arabo-musulmans

Message  Yèrèwolo le Mar 5 Oct 2010 - 5:21

Il s'agit d'un commentaire que j'avais fait à quelqu'un lors d'un débat sur la traite arabo-musulmane dans le Mandén (mandingue en français) sur facebook:
http://www.facebook.com/#!/profile.php?id=100000983601110&v=wall&story_fbid=113951171999534

"Quand nous parlons d’islamisation du Mandén, nous parlons de razzias, de massacres, de captures, de castrations généralisées, et de déportation vers le monde arabo-musulman (maghreb, moyen orient).
Les arabes ont razzié l’Afrique pendant plus de 13 siècles sans interruption soit 9 siècles de plus que les occidentaux (sous notre ère moderne).

Les almoravides, premiers envahisseurs arabo-musulmans en afrique de l’ouest ont détruit l’empire de Wagadou (ou Ghana), l’empire le plus riche du continent (grâce à l’or). Les arabes convoitaient cela, l’afrique était pour eux un eldorado. La conversion à l’islam n’était qu’un prétexte, ce qui les intéressait vraiment était la recherche de l’or. Cette soif de l’or se poursuivit jusqu’au voyage du Malinké Mansa Kankan Moussa , empereur du Mali, à la Mecque où il dilapida la majeure partie de l’or de l’empire (10 à 13 tonnes selon ce qui a été rapporté). D’ailleurs c’est son pèlerinage qui a encore plus attiré l’attention des puissances occidentales et arabes sur l’or du Mali.

Les almoravides (des espèces de « guerriers musulmans ») ont détruit Wagadou pour s’emparer de ses mines d’or. Ils ont mis à feu et à sang la province et tué des millions de gens. L’avènement du Mali au 13ème sècle dont la majorité des ressortissants sont issus de Wagadou est dans la suite logique de l’effondrement de Wagadou.

L’arrivée des arabo-musulmans et l’islamisation des peuples poussés au jihad ont marqué un tournant dramatique dans les pratiques d’asservissement en afrique. Cette entreprise criminelle sera d’autant plus dure et plus bestiale que, dans l’imaginaire commun des peuples arabo-musulmans, le noir « fétichiste » n’est qu’un sous homme, et même le converti restera un être invariablement inférieur. Le servage traditionnel en Afrique de l’Ouest (Djonya en malinké) fut ainsi remplacé par la traite d’esclaves. Et les nouveaux convertis ne pensaient plus qu’à faire eux aussi de nouvelles conquêtes d’islamisation. Ainsi après l’islamisation de Wagadou par les Almoravides, les nègres prirent le relais : les Peuls et toucouleurs du sanguinaire El Hadj Omar Tall firent des razzias pour s’approvisionner en esclaves qu’ils allaient vendre dans des villes de commerce comme Kankan en Haute Guinée (ma ville natale) ou Djenne , Tombouctou.

Au début du Mali, les berbères, touaregs et autres blancs arabisés du nord quittaient le sahara et razziaient des villages entiers du Mali (ceux loins des grandes agglomérations) , des millions d’hommes, de femmes et d’enfants Cissoko ! Ils les transportaient à travers le désert pour les vendre à destination du monde arabo-musulman. Leur barbarie n’avait pas de limites. Viols des femmes et castrations des hommes étaient systématiquement pratiqués. Le nombre de morts lors de cette traite est le plus important que l’Afrique ait jamais connu. Même la traite transatlantique occidentale ne peut rivaliser avec ce que les musulmans nous ont fait.

Les chefferies ouest africaines (comme ailleurs sur le continent) se sont converties pour des raisons stratégiques. Les négriers musulmans ont converti de force des monarques africains à force de chantages, de corruption, etc. (si tu ne te convertis pas, on viendra attaquer et dévaster ton pays, enchaîné et capturé ta population) mais souvent ne respectaient même pas les traités qu’ils signaient avec nos chefs. Penses-tu Cissoko que nos rois se sont convertis pour le plaisir d’embrasser la religion du blanc d’Orient? Penses-tu que ton roi n’avait aucune fierté et qu’il a embrassé l’islam, comme ça !? Ne penses-tu pas que leur foi ancestrale, la première de tous les peuples, cette foi qui prend naissance en Nubie, était plus précieuse à leur yeux que cette religion de pacotille, qui n’est qu’une pâle copie de la leur ?
Certainss monarques, comme Kankan Moussa jusqu’à Samory Touré, vont procéder à une islamisation progressive de leurs royaumes.

Avec l’islamisation massive, l’effroyable traite négrière fut légalisée. La guerre sainte et la chasse à l’homme allaient devenir une industrie très rentable pour les marchands arabes. Mais pas au bénéfice de l’afrique car plus la traite se développait et plus l’afrique plongeait dans les ténèbres et se saignait de ses forces vitales. Appauvrissement des communautés agricoles, les royaumes et empires devinrent des tyrannies éphémères notamment au Mali (d’ailleurs son déclin au 16ème siècle est due à cela !).

Comme le dit Aminata Barry : « L’islam est à l’origine des guerres fratricides [liées à la prise de captifs] et des premiers sanglots en afrique noire. Depuis, plus jamais les Noirs ne retrouveront l’unité face à l’agresseur commun arabe et négrier blanc. Cette incapacité à s’unir leur est fatale ».

Tu parles de Tombouctou avec une espèce de fierté , ne sais-tu pas que des caravanes entières de captifs allaient tous les jours là-bas ainsi qu’à Djenne ? Sur les grands marchés des grandes villes commerçantes comme Kankan (ma ville natale), Dialakoro, etc s’échangeaient des esclaves !


Avec le déclin de Mali (donc quand les griots Cissoko chantent cet empire dis leur d’arrêter de prononcer le nom d’Allah, pcq c’est Allah qui l’a mis à plat), il y eut l’émergence de plusieurs états Mandingues dont Ségou et Kaarta fondés par les Bambaras. Les bambaras sont des Malinkés qui ont refusé de se convertir à l’islam. Mais Ségou et Kaarta furent détruites par la « guerre sainte » d’El Hadj Omar Tall, empereur toucouleur et esclavagiste notoire.

Les Peuls du Fouta Djallon détruisirent un autre grand royaume traditionaliste Malinké, le Kabou en Gambie/Guinée Bissau (où la Kora fut inventée). Le Kabou est un royaume qui a été fondé par les descendants de Tiramakhan Traoré, un des grands guerriers de Soundjata. Ses descendants arrivèrent à résister aux tentatives de colonisations musulmanes jusqu’à la fin du 19ème siècle. Il est inutile d’ajouter qu’à la chute du Kabou, l’espace devint un nouveau centre de traite des esclaves jusqu’à l’arrivée des colons occidentaux !
Citation :
« Les Mandingues étaient en majorité animistes. On les appelait soninké. Ce mot ne désigne aucunement l’ethnie soninké (sarakolé) mais tous les gens qui boivent de l’alcool et sont farouchement attachés aux valeurs animistes comme les tieddo des pays wolof, les tountigui mandingues du Bambouk et Khasso. Le mot est loin d’être péjoratif. Il désigne le guerrier, le Malinké de pur sang par rapport au moro (musulman), considéré comme aliéné car dépourvu des vertus guerrières. L’Islam semble avoir perdu beaucoup de terrain aux XVIIe-XVIIIe siècles. Les Mandingues musulmans, les moro, étaient peu nombreux et vivaient sous la protection des Soninké qui leur interdisaient la fortification de leurs villages. »

Tu peux en savoir plus ici (ou en lisant Djibril Tamsir Niane) : http://ethiopiques.refer.sn/spip.php?article855

Que ce soit à Kabou ou à Segou, nous avons affaires à des royaumes qui furent très férocement protégés par ceux qu’on a fini par appeler les Tontigi, ces guerriers à la foi ancestrale refusant catégoriquement de se convertir.


Wassoulou, un des royaumes les plus islamisés de l’afrique de l’ouest devint le théâtre d’une traite odieuse. Samory Touré, empereur du Wassoulou, en prenant le titre d’Almamy, islamisa les derniers villages de foi ancestrale d’une façon violente et sans merci. A noter que sa propre mère n’était pas musulmane. Mais il fut un esclavagiste notoire puisque qu’une partie de sa puissance reposait sur le trafic d’esclaves. Après cela n’enlève rien à sa formidable lutte anti-occident des décennies durant mais cela mérite d’être dit. Sa conversion à l’islam était d’ailleurs également pour des raisons stratégiques (sinon il allait se faire capturé ou dépecé par les arabes) et il se serait ensuite reconverti à la foi ancestrale qui d’ailleurs était très utilisée dans son armée (fétiches).

L’islam a détruit le matriarcat mandingue, l’islam a généralisé la polygamie qui n’était que apanage des couches sociales supérieures (ou pratiquée dans le cas de nécessité de recomposition familiale, ex : après une guerre) avant son arrivée, l’islam a détruit une grande partie de notre identité culturelle, l’islam est à l’origine du déclin de tous les principaux royaumes ouest africains de notre ère. La colonisation occidentale n’a fait que nous achever. Nous étions déjà très affaiblis.

La fin officielle de la traite arabo-musulmane est le 20ème siècle, mais pourtant l’esclavage arabo-musulman est pratiqué encore aujourd’hui, en Mauritanie et surtout au Soudan où un nettoyage ethnique est en cours au moment où je parle. Et que dire de certains peuples noirs du maghreb traités comme des chiens la bas. Bcp de ces gens là sont d’origines mandingue, peule, wolof, etc…
Tu aimes ton peuple, j’aime mon peuple. La différence entre nous est que j’honore tous ceux qui ont laissé leur sang, tous ces bamanas, les vrais, qui se sont battus à Segou, à Kaarta, tous ces Malinkés qui ont été razziés comme des chiens en direction du sahara puis des contrées arabes, ces Malinkés du Kabou, j’honore leur mémoire. Ils sont pas morts pour rien. Mali n’a pas sombré pour rien. Jamais."

_________________
"Dén kadi wadi di" : L'enfant est mieux que l'argent

"Dans l’union, l’homme ensemence. Il est comme un génie de l’eau qui fait pleuvoir l’eau fécondante sur la terre et la femme, sur les graines des semailles. Ainsi se trouvent liés l’acte agricole et l’acte conjugal." Ogotemmêli

avatar
Yèrèwolo
Admin

Messages : 297
Date d'inscription : 08/04/2010
Age : 31
Localisation : Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traitre négrière par les arabo-musulmans

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum